LA QUETE DU DRAGON

Esotérisme-Occultisme-Sciences paralleles-Astroarchéologie-Mystères-Nécromantie(L.I.V)-Arts Martiaux-Arts Divinatoires-Alchimie-Mécanique Quantique
 
AccueilBIENVENUEFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Traducteur Français Anglais

Partagez | 
 

 RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Dim 2 Mar - 20:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

en rapport avec deux oeuvres du peintre POUSSIN,il a été remarqué (voir lien ci-dessus pour photos)que par deux fois la lettre N fut inversée,notamment dans l'oeuvre nommée "LES BERGERS D'ARCADIE".
l'énigme de RENNES le CHATEAU se rapportant au PRIEURE de SION et à l'éventuelle appartenance ou descendance des anciens ROIS MEROVINGIENS à JESUS et Myriam de MAGDALA (houaaaa haa ha ha ha hi hi hooo ho!!!!oups sorry,j'ai pas pu m'en empecher!ça me rappelle un auteur et un film très ***!)

cela n'empeche pas qu'il y est quelque chose d'intéressant la dessous et me connaissant,j'ai voulu y trouver quelque chose.
il existe aussi un N inversé dans un autre tableau dont l'inscription INRI ce trouve écrite avec le N à l'envers aussi.
les détails existants sur ce tableau et l'auteur étant un franc-maçon renommé,je ne pense pas que ce soit une erreur d'inattention d ela part de l'artiste donc voilà ce que j'en pense...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par TULL FORIX le Mer 12 Nov - 0:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Dim 2 Mar - 21:10

Fils de fermiers, Nicolas Poussin (1594-1665) a dû subir maintes épreuves pour devenir peintre. Inspiré par des reproductions de tableaux de Raphael qu'il avait vues à Paris, il est parti pour Rome en 1624. C'est là où il a passé la plupart de sa carrière. Après avoir expérimenté avec une variété de styles du baroque italien, il a développé un style personnel plus rigoureux, plus intellectuel, où la pureté de la ligne domine la couleur. Sa renommée ayant attiré l'attention de Louis XIII, le cardinal Richelieu a tenté de le faire revenir en France en 1640, mais les intrigues de la cour et l'attitude des artistes parisiens l'ont dégoûté. Il est revenu à Rome en 1642. Les tableaux de la dernière partie de sa carrière évoquent souvent des sujets contemplatifs dans un "paysage idéal"--c'est "le style classique" le plus pur, le modèle le plus important pour la génération de peintres de l'époque de Louis XIV.

Le sujet des "Bergers d'Arcadie" s'inspire de l'œuvre du poète latin Virgile, dont les évocations d'une vie innocente et champêtre au sein de la nature s'accompagnent d'une conscience mélancolique de l'aspect transitoire de la vie. Poussin a traité ce sujet deux fois. Tous les deux des chef-d'œuvres, les deux tableaux représentent bien l'évolution de son style. Dans les deux, il s'agit de la découverte d'un sarcophage par un groupe de bergers ; sur la pierre tombale sont gravés les mots "Et in Arcadia ego." L'absence de verbe fait que l'inscription latine peut se lire de deux manières : "Moi aussi, je fus en Arcadie" ("je" étant la personne défunte) ou bien : "Je suis également en Arcadie" (c'est la Mort qui parle).
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Lun 3 Mar - 0:41

Les trésors

C'est un 1er juin que l'abbé Béranger Saunière est arrivé à Reine-le-Château. Il n'a que 33 ans et il est un peu insolent, ce qui lui vaut sa nomination comme curé dans ce lieu perdu. La paroisse est pauvre et l'église qui date du Xième siècle, tombe en ruine.

Un an après son arrivée, Rennes-le-Château n'est plus tout à fait comme avant. Pour preuve, la toiture, la charpente et la voûte de son église ont été restaurées par les meilleurs ouvriers de la région. Il y a même un important sculpteur de Toulouse qui a sculpté plusieurs statues, dont un surprenant diable cornu, soutenant un bénitier. Pour une petite paroisse et un petit village pauvre de l'Aude, ces travaux représentent beaucoup d'argent. Ce n'est pas tout, il y a la construction d'une somptueuse villa de trois étages, avec statue du Sacré Cœur, une tour néogothique, un belvédère et une orangeraie avec une verrière conique.

Le curé n'avait pas de fortune personnelle, et à son époque la loterie nationale n'existait pas. Comment l'abbé Saunière a-t-il payé 700.00 francs or soit 20 millions de nos francs actuels ?

Dans le village, l'idée que l'abbé a mis la main sur un trésor fait grand bruit. De plus, les voisins l'entendent creuser dans son jardin, aidé par sa fidèle servante Marie Denarnaud.

Béranger Saunière meurt le 22 janvier 1917. A l'ouverture de son testament le notaire s'aperçoit que l'abbé n'a rien. Tout les biens sont au nom de sa servante.

A deux jours près, mais trente-six années de différence, le 20 janvier 1953, elle meurt aussi. Mais avant de mourir elle murmure : " De l'or ? Vous me demandez s'il y a de l'or ? Mais les gens de Rennes-le-Château marchent dessus, sans même le savoir ! Il y de quoi les nourrir pendant 100 ans. Et même avec ça, il en resterait encore".

Le trésor, lui, depuis ce temps, reste introuvable. Des hommes par milliers sont venus de toute la planète pour faire des trous dans le village. Mais point de trésor à se mettre sous la pioche. L'espoir de trouver de l'or a rendu ce petit village aussi célèbre que St-Tropez. On y creuse de partout, si bien que la municipalité a interdit les fouilles le 28 juillet 1967. Il vous en coûtera entre 500 et 30.000 F d'amende et de un à deux ans de prison, si vous êtes pris sur le fait. Mais cela ne freine pas la soif de l'or et les fouilles, la nuit venue, reprennent de plus belle. Où est le trésor ? On cherche des indices dans l'église, le cimetière et dans la maison de l'abbé. Que veut dire la présence d'une statue représentant le diable offrant la bénédiction de Dieu ? Beaucoup cherchent mais personne n'a trouvé. Le diable vit dans les profondeurs de la terre, donc comme l'avait signalé la servante, l'or est sous terre. Voilà sûrement le 1er message que l'abbé a voulu nous indiquer. Mais où chercher le trésor ? Il n'avait pas à sa disposition de grand moyens de fouilles sinon les villageois auraient vu l'emplacement de la cachette. La seule explication est que le trésor est facile d'accès. Soit une grotte soit un souterrain permet d'accéder à la cache.

Mais d'où vient ce trésor ? Comment l'abbé l'a-t-il découvert ? Par hasard ? Beaucoup de questions qui resteront sûrement encore longtemps sans réponse.

Pour certains, le trésor serait le mobilier et la vaisselle en or massif du Temple de Jérusalem qui fut détruit en l'an 70 après Jésus-Christ par les Romains. Les Wisigoths s'en seraient emparés et l'auraient enfoui dans le village.
Pour d'autres, c'est le trésor royal de Saint Louis, caché par Blanche de Castille pendant sa régence. Après leur mort par la peste, le trésor resta à Rennes-le-Château.
Une troisième hypothèse, plus probable : que le sol de Rennes-le-Château soit géologiquement riche et renfermerait des gisements d'or. Une galerie secrète, quelque part, conduirait vers une mine d'or. La fortune ramenée par l'Abbé ne serait, qu'une goutte d'eau, comparée avec ce qui il y a encore sous la terre.

Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Lun 3 Mar - 0:55

thank's BeeDeeDee!
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Lun 3 Mar - 1:53

Revenir en haut Aller en bas
selenite

avatar

Nombre de messages : 143
Age : 64
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Lun 3 Mar - 19:53

Igna, Natura, Rénovatur, Integrae

Première et dernière lettre : IANARRIE

Ici le procédé prend les premières lettres INRI qui devienne mantra et dont le GRAAL est le sigil

INRI et AARE

De GRAAL et AARE reste GLE ou LEG (jambe)


Dans le "Dictionnaire de l'ancienne langue française du IXe au XVIe" de Godefroy le mot "Glé" renvoi vers "Glai" :Glay, Gla, Glé, Gloi avec les définitions suivantes : Glaïeul, Carex ou Laîche, sorte de Jonc ou de Roseau, Herbe, Verdure. Aussi Iris des Marais .... tout cela proche du Lys, de la fleur de Lys symbole de Louis VI partant en croisade et devenue fleur de louis, fleur de Lys mais en un mot, la fleurdelys fut le fer de lance (angon) à deux crochets des francs... Renvoie à la lance, donc.




YHVY : deux i(Y) comme INRI, I, Y, Yod : la main de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Lun 3 Mar - 23:14

le socle du GRAAL était à plans hexagonaux et la coupe elle meme était une demi sphère le tout taillé dans une "pierre"spéciale!

le plan en vue de dessus montre donc le "sigil"dont tu parles vue que ça forme une étoile à 6 branches qui est aussi le sceau du prieuré de SION ,des CATHARES et autres TEMPLIERS!
(aussi employé dans la cabbale et chez les franc-maçons et symbole originel des ELOHIM)

c'est aussi une fleur de lys...bien joué Selenite What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 20 Mar - 20:12

Le mur mégalithique
et les "portes de l'Atlantide"

En 1932 le célèbre médium Edgar Cayce indiqua
t : "La position du continent de l'Atlantide est située entre le Golfe du Mexique d'une part et la Méditerranée de l'autre. Les preuves sur cette civilisation perdue seront trouvées dans les Pyrénées et le Maroc, le Honduras britannique, le Yucatan et l'Amérique. Il y reste des terres émergées de ce qui a dû être une partie de ce grand continent à un momentou un autre.". (lecture 364-3)

Une partie du mur mégalithique est visible depuis la tour Magdala construite par Saunières à RLC. Cet ensemble de roches de couleur gris-bleu est situé au sud de RLC et à l'est de Granès, à proximité du chemin qui mène au col das Bordos (près de la fontaine des Quatre Ritous). Ces rocs sont marqués 557 et 536 sur la carte IGN.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

D'autres parties du mur sont reconnaissables dans la forme de la ligne de crête des montagnes environnantes et Boudet dans la VLC les a assimilé à un cromleck et à de nombreux menhirs, indiquant ainsi qu'ils n'étaient probablement pas d'origine naturelle.

Le confluent de la Blanque et de la Sals (dont Boudet dans la VLC en a fait le centre du cromleck), au sud de RLB, est situé en haut de la carte Google. Une partie du mur se trouve à la longitude 42°54'N, là où sont indiqués "The Wall" (près du Pech de la Roque) et "The Wall continues".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le point rouge correspond à l'épicentre de l'un des tremblements de terre dans la région en 1997.

Les rochers gris-bleus représentés sur le fond du tableau des "Bergers d'Arcadie" de Poussin appartiendraient à ce mur mégalithique.

"La fatigue se fait bien un peu sentir en grimpant sur les flancs du Serbaïrou par des sentiers peu fréquentés, – to swerve (souerve), grimper, – by-road (baï-rôd), chemin peu fréquenté – ; mais on est largement dédommagé, lorsqu'on est en présence du travail gigantesque fait par nos ancêtres. C'est bien là, en effet, un travail de géants ..." (BOUDET - VLC p.239)

En bas de la carte de Edmond Boudet qui figure dans la VLC, on reconnaît le mur mégalithique dans la ligne de menhirs du Goundhill au sud du Cromleck de RLB (figuré en rouge) qui passe par le hameau "Le Cercle". Plus précisément la partie la plus apparente de ce mur se situe à gauche de cette ligne de menhirs, où figure un ovale blanc (voir en bas à gauche).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"L'arête de la colline porte le nom languedocien de Sarrat Plazént (colline aimable), et en même temps le nom celtique de Goundhill, dont Sarrat Plazént n'est que la traduction littérale – good (goud), bonne, douce.– hill, colline –)

"La ligne de ménirs du Goundhill ne va pas au delà du Col de la Sals. A ce point, la courbe du cromleck se dirige vers le nord en passant par les mégalithes disposés sur le flanc des Méniès et remontant vers le haut de l'éminence.

"Rennes le Château est probablement un "mémorial" de l'épopée humaine;" "Le dernier mot encore reviendra à l'Histoire, nous disant quelle fut cette civilisation qui marqua ce pays d'une si étrange empreinte ?" (Le Compas est la Règle - Gérard Piedevigne)

A l’Ouest du Pic de Bugarach, les deux relais du Chevauchement Frontal Nord-pyrénéen, le chevauchement de Bugarach (Galamus), au Sud, et le chevauchement du Pays de Sault, au Nord, enserrent les structures plissées et chevauchantes de l’anticlinal du Bézu et du synclinal de Saint-Louis (Unité Saint-Louis / Le Bézu). C’est précisément là que s’observent, dans les meilleures conditions, les séries marines les plus méridionales et les plus profondes du Crétacé supérieur sous-pyrénéen.
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 20 Mar - 21:05

Les Bergers d'Arcadie
Les constellations : Serpentaire, Hercule, Bouvier, Vierge
autour de la Couronne Boréale

Bouvier (lat. Bootes) constellation du Bouvier=plan du château de Montségur Arcturus=donjon

Etoile 681 de Cerbère (château de Padern) dans le prolongement du bras d'Hercule

Bouvier (lat. Bootes) constellation du Bouvier=plan du château de Montségur Arcturus=donjon

Hercule Etoile 681 de Cerbère dans le prolongement du bras d'Hercule=château de Padern/chapelle Saint Roch plan de la constellation d'Hercule imprimé dans les falaises, à l'entrée des gorges du Verdouble

Bouvier (lat. Bootes) constellation du Bouvier=plan du château de Montségur Arcturus=donjon

1ère constation : le plan du château de Montségur est calqué sur la constellation du Bouvier (lat. Bootes) et le donjon est postionné sur Arcturus.

LE BOUVIER ET HERCULE

A l'Est : Le Bouvier avec Arcturus centrée sur le donjon de Montségur.
Au Nord : la Petite Ourse avec Polaris, l'Etoile Polaire.
Au centre du 4 : Hercule (occupe la position d'Orion du 17 janvier) avec l'étoile 681 de Cerbère dans le prolongement du bras d'Hercule.

Le Bouvier, la Petite Ourse, Hercule


Quelques alignements :
Montségur-Lastours-Pic de Nore
Montségur-Bézu-Bugarach-Peyrepertuse-Padern
Pic de Nore-Canigou
Lastours-Arques-Pic de Bugarach

OPHIUCUS (SERPENTAIRE)

Ophiucus est associé à Esculape, le fils d'Apollon et de la mortelle Coronis que les Grecs appelaient Asclépios.
Asclépios, père de la médecine, avait appris de son instructeur le centaure Chiron (père de la chirurgie) l'art de composer les remèdes. Après avoir tué un serpent, il apprit comment redonner la vie aux morts. En effet, un second serpent apporta au premier une herbe qui le réanima. Asclépios se saisit d'un brin de cette herbe miraculeuse et acquit ainsi le pouvoir de ressusciter (alitérations en "s" qui fait allusion au serpent) les mortels.

Asclépios eut alors la révélation de la vertu médicinale des herbes qu'il utilisa et Glaucos, fils de Minos, ressuscita. Le bâton aux deux reptiles devint son emblème.

Le bâton est le symbole du voyageur universel et le serpent est le symbole du savoir. En effet, le serpent, en s’insinuant dans les fissures de la Terre, était sensé en connaître tous les secrets et aussi toutes les vertus des plantes médicinales… voire les mystères entourant la mort !
Le caducée avec ses deux serpents enlacés est le symbole encore actuel du corps médical.

Zeus - roi des dieux -, craignait que les savoirs d'Asclépios ne rendent les hommes immortels et le foudroya. Appolon plaça dans le ciel Asclépios qui devint la constellation du Serpentaire.

BOUVIER (BOOTES)

Les anciens Sumériens désignaient cette constellation sous le nom du Bouvier ou du Berger, certaines cultures occidentales sous celui du Gardien, et en Angleterre c'était le Laboureur.
Cette constellation d’une trentaine d’étoiles dessine une sorte de cerf-volant dont la pointe est Arcturus (alpha) (i.e. "le chasseur à l’affût de l’ours"), la plus brillante étoile du ciel boréal, qui est de teinte orangée.

On trouve Arcturus en suivant le timon de la Grande Ourse, cet arc de cercle se prolongeant par l’Épi, dans la Vierge. Arcturus, l’Épi et Denebola dans le Lion forment un triangle isocèle. Au sommet du Bouvier se trouve Nekkar (beta) puis Seginus, la première étoile en descendant par la droite, et Izar, la deuxième étoile en descendant par la gauche. Arcturus est une géante rouge, la plus brillante des étoiles de l'hémisphère nord.

Le plan du château de Montségur est inspiré de la constellation du Bouvier, Arcturus étant le donjon.
Izar, Alkalurops (le coude du berger, shepherd's crook) , Mufrid et Arcturus — respectivement epsilon, mu, nu et alpha - constituent les étoiles du Bouvier. Alkalurops, de couleur blanche, est une double optique.

HERCULE

Le plan de la constellation d'Hercule est imprimé dans les falaises, à l'entrée des gorges du Verdouble.
L'étoile 681 de Cerbère se trouve dans le prolongement du bras d'Hercule=château de Padern/chapelle Saint Roch.

L‘APEX est le point de l'espace vers lequel se dirige notre Système solaire. Il se situe à l'extrémité est de la constellation d'HERCULE, entre l'avant-bras et le genou de l'homme agenouillé, aux abords de la Lyre et de son étoile Véga.

LA COURONNE BOREALE (CORONA BOREALIS)

Entre Hercule et le Bouvier se trouve la constellation de la Couronne Boréale. Cette dernière est petite, mais en forme bien délimitée. Effectivement, 7 étoiles se rassemblent pour former une sorte de diadème. Gemma est l'étoile la plus brillante de ce groupe d'étoiles et des études ont démontré qu'une étoile compagne tourne autour d'elle en 14 jours.

Fille de Minos et de Pasiphaé (et donc soeur de Phèdre), ARIANE symbolise trois représentations de la femme amoureuse: initiatrice, amante abandonnée, épouse divine. Elle tombe amoureuse de Thésée venu tuer son père.
Elle lui donnera une épée et la pelote de fil (le fil d'Ariane) qui le guidera dans le Labyrinthe contre la promesse du mariage. Il repartira avec elle en direction d'Athènes mais l'abandonnera lors de l'escale sur l'île de DIA (Naxos) où elle sera recueillie par Dionysos (Bacchus pour les Romains) qui l'épousera.
Le dieu placera sa guirlande nuptiale dans le ciel (la Constellation appelée la Couronne boréale) après sa mort, pour rappeler sa très belle compagne mortelle.

Située entre Hercule/Thésée (agenouillé) et le Bouvier (le pied sur une pierre) figurés par les deux bergers, la Couronne Boréale pourrait bien être l'ombre portée sur le tombeau et évocatrice du cromleck de RLB.

La Couronne Boréale entre Hercule et le Bouvier

Passage au méridien de la Couronne Boréale début juillet à 21 h.

Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 20 Mar - 21:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
la constellation du BOUVIER - A
la croix d'ORION - B
la constellation d'HERCULE - C
la COURONNE BOREALE - D
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 20 Mar - 21:16

la constellation du BOUVIER et MONTSEGUR!!!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 20 Mar - 21:26

Les Pléiades ou "La Grappe de raisin"

En octobre, un amas compact et brillant d'étoiles, situé dans la constellation du Taureau, apparaît au-dessus de l'horizon Est. Ce sont les Pléiades, ou les sept soeurs (les sept filles d'Atlas). Les astronomes grecs Eudoxus de Knidos (c. 403-350 avant JC) et Aratos de Phainomena (c. 270 avant JC) les considéraient comme une constellation à part entière : "La Grappe de raisin".

On les trouve un peu en-dehors de l’alignement PAMS, le plus typique du ciel : les Pléïades, Aldébaran (alpha Taureau) , les Mages (baudrier d’Orion) et Sirius (alpha Grand Chien). On les trouve encore dans la prolongation de l’arc de cercle de Persée. Six étoiles se distinguent bien à l’œil nu. Lorsqu’elles se lèvent dans le ciel à l’aube, l’été commence ; lorsqu’elles se couchent le matin, l’hiver débute.

Les Pléiades ou La Grappe de raisin

Le groupe des Pléiades pourrait aussi être rapproché des fameuses "pommes bleues" du décryptage du grand parchemin.

Le "Grand Parchemin"

Les nébulosités sont de couleur bleutée, caractéristique des nébuleuses par réflexion, réfléchissant la lumière des étoiles brillantes situées près d'elles (ou à l'intérieur). Le mouvement propre commun aux étoiles des Pléiades était la preuve qu'elles se déplaçaient en groupe dans l'espace, et un indice de plus pour les considérer comme un amas physique (M45).

Dans la mythologie grecque les étoiles principales, visibles à l'oeil nu, portent les noms des sept filles [c'est-à-dire des métaux], de leur "père", Atlas, et de leur "mère", Pléione : Alcyoné, Astéropé (étoile double, parfois appelée Stérope), Electra, Maïa (ou Maya), Mérope, Taygète et Celaeno. A remarquer que Maya est aussi le nom d'une des grandes civilisations d'Amérique Centrale.

Comme les Pléiades sont proches de l'Ecliptique (à 4 degrés seulement), leur occultation par la Lune se produit assez souvent. Lors de leur occultation (mars 1972 par exemple), la Lune peut être "insérée dans le quadrilatère formé par" Alcyoné, Mérope, Electra et Taygète".

En Egypte, un étroit couloir au sommet de la pyramide de Gizeh est orienté sur l'axe éclitique (0°), en passant par le méridien origine (0h) qui donne plein axe sur les Pleïades.

L'anneau d'Alcyone et la Ceinture de Photons

Alcyone, principale étoile de la Constellation des Pléiades est en même temps le Soleil central de sept systèmes solaires dont le nôtre. Le Soleil poursuit sa révolution autour du système des Pléiades dans un grand cycle de 25 000 ans et croise la "Ceinture de Photons" à chaque hémicycle.

C'est en 1961 que l'astronome Paul Otto Hesse réussit à établir l'existence d'une gigantesque nébuleuse à proximité du système des Pléiades, à environ 400 années-lumière de la Terre. A l'époque, cette découverte n'eut aucun retentissement médiatique, les commentateurs spécialisés se bornant à mentionner la présence dans ce secteur de notre galaxie d'une sorte de gros nuage électromagnétique, auquel on donna le nom de "Nébuleuse d'Or".

Quinze années s'écoulèrent avant que les scientifiques ne réalisent que l'emplacement de cette nébuleuse se trouve très précisément situé sur la trajectoire de l'orbite présumée de notre système solaire autour d'Alcyone, c'est-à-dire autour de l'étoile principale des Pléiades qui s'avère être en même temps notre Soleil central. Selon les observations de Paul Otto Hesse et de José Comas Sola, notre système solaire met en effet environ 25.000 années à accomplir sa révolution autour d'Alcyone avant de revenir à son point de départ. Environ tous les 12.000 ans, il est obligé de retraverser cette nébuleuse, qui est constituée essentiellement de photons, c'est-à-dire de particules d'énergie lumineuse.

L'inexorable traversée de "l'anneau d'Alcyone" précédera l'apparition de Nibiru, la planète de passage (baptisée Sedna par la NASA). La radiation de "l'anneau d'Alcyone" exerce une influence déterminante sur la vitesse de rotation de notre planète.

Traditions liées à l'apparition des Pléiades

Le calendrier ne semble guère avoir été de nature solaire, en Polynésie, mais comme de nombreuses autres cultures africaines, amérindiennes ou asiatiques, les Polynésiens ont utilisé un calendrier fondé sur l'observation des étoiles, et tout particulièrement sur l'observation des Pléiades. Un calendrier de douze mois était déterminée par les cycles de la lune (mahina), commençant à chaque nouvelle lune (ohiro).

L'année commençait à l'apparition des Pléiades (Matariki) suivant le solstice d'hiver. La tradition parle de l'importance du soleil (ra'a), de la lune (mahina), de certaines planètes (matamea = Mars) ou étoiles (Tautoru = la ceinture d'Orion, Matariki = Pléiades ; Te Pou = Sirius ; Nga Vaka = Alpha et Béta du centaure ; Rei A Tanga = Antarès ; Hetu'u Ahi Ahi = Vénus, l'étoile du matin).

Les Mayas ont construit des observatoires dans bon nombre de leurs villes et ils ont aligné d'importantes structures sur les mouvements des corps célestes. Ce sont parfois des groupements de temples, comme les trois que l'on voit à Uaxactún, qui marquent la position du Soleil levant au moment du solstice d'été, des deux équinoxes et du solstice d'hiver. Le type d'architecture que l'on trouve comme le Caracol, à Chichén Itzá, est aussi fonction de l'apparition des corps célestes comme les Pléiades et Vénus.

Les Mayas et les Hopis prétendent qu'ils descendent des habitants des Pléiades, qu'ils ont d'abord vécu sur un continent qui se trouvait dans l'Atlantique, qui a ensuite disparu, avant de se fixer sur le continent nord et puis sud américain.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 20 Mar - 21:51

Les Bergers d'Arcadie pentagramme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par TULL FORIX le Dim 5 Oct - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 20 Mar - 21:56

Ce tableau a appartenu au Chevalier d’Avice et Louis XIV l’a acheté,
avec d’autres tableaux de Poussin, en 1685 au marchand Hérault.

D'abord connue comme "allégorie" traitant de la "Félicité sujette à la mort", cette toile apparaît sous la dénomination de "Pasteurs d'Arcadie" dans les Comptes des bâtiments du Roi.

Par rapport à la première version, on constate l'absence du crâne ("Memento mori") sur le tombeau.

Arrêtés devant un sarcophage, des bergers déchiffrent comme sur la 1ère version une inscription latine ET IN ARCADIA EGO ("Même en Arcadie, moi, la Mort, j'existe");

l'un d'eux, agenouillé, la suit des doigts; celui de droite, dans
une attitude dont, au XIX° siècle, se souviendra peut être Ingres en
peignant "Oedipe et le sphinx", semble la commenter avec une femme qui
appuie familièrement la main sur son dos.
Quant au berger de gauche il semble la méditer pour lui-même.
L'absence de sandale, chez les grecs, est un signe de divinité et de
prophetie.

Un objet (une coupe ?) semble dissimulé dans les plis de son vêtement.

La tombe représentée sur le tableau "Les Bergers d'Arcadie" de
POUSSIN ressemble au tombeau des Pontils situé sur la Méridienne de
Paris dans la région d'Arques (Aude).









[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




La devise ET IN ARCADIA EGO me fait également penser à "l'Arca di Sant'Agostino",
tombeau de St-Augustin qui se trouve dans le choeur de l'église St
Pierre à Pavie.
St-Ausustin avait assisté au pillage de Rome par Alaric en 410. On peut
donc y trouver une référence au pillage du trésor du Temple de Salomon
ramené à Rome par Titus.

Les deux bergers, celui agenouillé et celui qui le pied sur une "pierre cubique", semblent montrer à l'aide de deux doigts non pas un point mais une distance par rapport à la Méridienne de Paris

Le véritable méridien zéro "dit de Paris" a été crée en 1671 à l’instigation du roi Louis XIV ; il est encore appelé "méridien royal" et passe officiellement par l’observatoire de Paris.
La différence de longitude entre le Méridien de l'Observatoire et l'ancien méridien de l'île de Fer est de 19°53'10''.

figurée par le trait fin vertical et sur laquelle se trouve le tombeau des Pontils.


Le deuxième méridien "dit de Saint Sulpice" est beaucoup plus tardif (1744) ; il est encore appelé "méridien sacerdotal" et passe par le gnomon de Saint Sulpice.

L'existence de deux méridiens distants, l'un royal l'autre sacerdotal, est à rapprocher de la notion de Messie.
Au sein du peuple juif l’espoir de l’attente d’un Messie (qui serait à la fois prêtre et roi d’Israël
et qui chasserait l’occupant romain) va, avec le développement du
christianisme naissant, passer à celle de l’espérance en un salut
personnel, lié à l’évolution spirituelle de chacun, "le royaume de Dieu
est à l’intérieur de vous".


Les plis du tissu du vêtement du berger agenouillé, dans son dos, forment les lettres X et H.

Au fond, la montagne présente beaucoup de similitude avec La Pique de La Valdieu au sud de Rennes-les-Bains.

Plus à droite on trouve le mont Cardou, Blanchefort et la colline de RLC.

Les rochers gris-bleus représentés sur le fond du tableau des
"Bergers d'Arcadie" de Poussin appartiendraient au mur mégalithique.

La première version du tableau est encore plus explicite car le
tombeau semble adossé à un mur constitué d'un assemblage de grosses
pierres.

Les 4 personnages évoquent les 4 constellations : Serpentaire, Hercule, Bouvier, Vierge.

Le Berger qui pointe la lettre "R" de la devise ET IN ARCADIA
EGO sur le Tombeau ... nous montre en vérité de son doigt, les 7
étoiles des Pléïades.

Pourquoi associer la Renaissance (R) aux Pléïades ?

N'est-ce pas le grand secret de RLC et de la survie de l'humanité
dont il est question alors que nous approchons à nouveau - comme tous
les 12000 ans - de l' "anneau d'Alcyoné" (ombre portée sur le tombeau
des Bergers d'Arcadie)

Le pentagramme peut également être tracé sur le tableau des Bergers d'Arcadie.

ARCADIE, Est une partie de la region d'Achaïe en Grece: et ceste
Arcadie mediterranée, c'est à dire de tous costez esloigné de la mer,
et si est merveilleusement bossuë de montagnes, qui fait que les
Arcadiens sont pour la pluspart gardeurs de bestail, Arcadia.
Nicot, Thresor de la langue française (1606)

Plusieurs graveurs, comme Bernard Picart, ont donné leur
version de cette toile qui se trouve également en bas-relief sur le
cénotaphe du peintre dans l’église Santo Lorenzo in Lucina.
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 20 Mar - 22:05

le TABLEAU des BERGERS D'ARCADIE de N.POUSSIN
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 13 Nov - 0:22

autre représentation pentagonale du tableau en suivant les lignes de base du dessin (pyramide "DM" sur Mars!)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
dan

avatar

Nombre de messages : 456
Age : 56
Localisation : haute-savoie
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Mer 3 Déc - 16:06

Un étrange visage...avec le relief du Bugarach.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


D'après le mythe, Horus, fils d'Isis et d'Osiris, aurait perdu un œil dans le combat mené contre son oncle Seth pour venger son père que ce dernier avait assassiné. Au cours du combat, Seth lui arracha l'œil gauche, le découpa (en six morceaux, d'après une version de la légende) et jeta les morceaux dans le Nil. À l'aide d'un filet, Thot repêcha tous les morceaux sauf un. Il suppléa miraculeusement le 6e fragment manquant pour permettre à l'œil de fonctionner de nouveau, rendant ainsi à Horus son intégrité physique.

L'oeil gauche ?!! comme sur la photo . y aurait-il une relation Question
Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Mer 3 Déc - 16:12

LE GISANT DU RAZES!!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
dan

avatar

Nombre de messages : 456
Age : 56
Localisation : haute-savoie
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Mer 3 Déc - 16:19

Mes petites recherches...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Jeu 4 Déc - 23:31

Cette croix patté est bien le seul indice qui tant à accrédité l'hypothèse que cette église au centre de la place de Campagne sur Aude serait d'origine templière. Rien, mais absolument rien d'autre dans la décoration de ce monument ne laisse apparaître une quelconque appartenance à cet ordre monastique moyenâgeux, hormis le fait que l'extérieur de la battisse soit octogonale. Mais à quand remonte l'époque où l'on a utilisé la peinture rouge servant à peindre cette croix, je n'en sais rien. Toujours est-il que sous cet unique symbole, nous pouvons observer une statue de Saint Antoine de Padou (patron des objets perdus) qui descend le roi des juifs de sa croix, rien que ce-ci est déjà une anomalie.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce qui est troublant et je défie quiconque de trouver ailleurs ce même détail très significatif (avis aux amateurs), le coup du christ ne tombe pas, mais de plus, il a les yeux entre-ouvert. Il pourrait même si je ne l'ai jamais vu et que cela soit ou fermés comme à son habitude, mais ici les muscles des paupières fonctionnent encore, se qui semble vouloir indiquer que Jésus Christ était encore en vie après sa crucifixion. A l'instar des Cathares, les Templiers ne croyaient pas en la mort du christ sur la croix (voilà pourquoi il crachaient réellement sur la croix, symbole de mensonge et manipulation). Non pour la raison que celui-ci n'avait jamais été incarné dans la chaire comme le pensaient les Parfaits, mais bien pour la survivance à ses blessures.Divers raisons ont été données, l'éponge tendue au bout d'une perche pour l'hydrater (car à se niveau de saignement, seule la déshydratation fait encore souffrir le martyr), cette éponge n'aurait pas contenue de l'eau salée comme à l'accoutumé, mais un vinaigre de vin, à la suite de quoi il se serait évanouie ! (à moins que cette cuite foudroyante ait anesthésié sont corps tout entier). Cela figure dans les évangiles canoniques. Dans les vapes, il n'aurait ressenti aucune douleur somatique pour le coup de lance porté à son flanc, se qui aurait fait penser qu'il était déjà mort et n'aurait pas eu besoin d'être étouffé par le poids de son corps, après avoir eu les jambes cassées. La nuit tombante il fallait faire vite car le sabbat est sacré et les familles de nos trois juifs devaient encore les porter dans leur tombeau respectif. Soudain, " une éclipse " assombrie le Golgotha, la pression atmosphérique chute spontanément, le vent souffle à faire courir les gens dans tout les sens, la plus pare des femmes se cachent le visage dans leurs vêtements, c'est la confusion la plus totale. Les proches de Jésus le descendent et discrètement vont le cacher dans le tombeau de Joseph d'Arimathie généreusement prêté pour trois jours.
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Ven 5 Déc - 0:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
dan

avatar

Nombre de messages : 456
Age : 56
Localisation : haute-savoie
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Ven 5 Déc - 10:54

as-tu une photo plus précise du losange avec la croix qui est peinte sur le mur ?...
çà me fait penser à une géométrie sacrée !
Revenir en haut Aller en bas
TULL FORIX
fondateur
avatar

Nombre de messages : 4809
Age : 53
Localisation : FR MARS
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Ven 5 Déc - 11:42

non mais c'est une croix templière entourée d'un losange rouge!
Revenir en haut Aller en bas
http://laquetedudragon.e-monsite.com/
dan

avatar

Nombre de messages : 456
Age : 56
Localisation : haute-savoie
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Dim 1 Mar - 18:27

Le livre de l'abbé Henri Boudet, curé de Rennes-les-Bains, " La Vraie Langue Celtique et le Cromleck de Rennes-les-Bains " fut publié une première fois en 1882, puis réédité en 1886, chez l'imprimeur François Pomiès. Si nous voulions jouer avec les mots, nous dirions que François Pomiès nous fait penser au fils de Charles d'Orléans, François Ier...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Boudet fut le mentor de Bérenger Saunière, qui dans cette aventure devint LE PHARE DU BOUT DU MONDE, une sorte de leurre servant à voiler un mystère détenu par le curé de Rennes-les-Bains.
L'hypothèse selon laquelle ce terrible secret fut partagé avec leur confrère l'abbé Gelis, curé de Coustaussa ne doit pas être exclue. Chacun sait que ce dernier fut assassiné pour avoir voulu révéler une redoutable vérité, liée à l'histoire secrète de l'humanité.


Dans son livre codé, Henri Boudet a écrit cette très étrange phrase :

" ...c'est ainsi que le cromleck de Rennes-les-Bains se trouve intimement lié à la résurrection ou, si l'on veut, au réveil inattendu de la langue celtique... "
Peut être pourrions-nous rapprocher ces lignes de celles rédigées par Paul Arène dans " Le curé de Cucugnan ", conte dans lequel, on trouve un médecin capable de ressusciter les morts.
Lorsque l'on lit avec un peu d'attention l'ouvrage d'Henri Boudet, on se rend rapidement compte, que ce long texte contient la solution à l'énigme du trésor et de l'inconcevable secret de Rennes le Château. L'abbé a utilisé dans sa rédaction un système de cryptage simple, mais tortueux.

Une question capitale ressort d'une fine lecture. Pourquoi l'auteur nous entretient-il à la page 75 de son livre du Saint des Saints, lieu sacré entre tous, qui contenait le palladium de la nation juive ?
Boudet est explicite :

" ...ce brillant appareil dans la proclamation de la loi a fait donner à cette montagne le nom de Sinaï...Moïse reçut l'ordre de construire le Tabernacle et l'Arche d'Alliance... "
Réfléchissons un instant. Que vient faire l'Arche d'Alliance dans un livre consacré aux Celtes et à la région de Rennes-les-Bains ?
En enfonçant le clou un peu plus en profondeur, il nous est possible de retrouver d'autres bizarreries. C'est ainsi que dans la fameuse carte de" Rennes Celtique " signée Edmond Boudet...le frère de l'autre, carte que l'on retrouve à la dernière page de " La Vraie Langue Celtique et le Cromleck de Rennes-les-Bains " , il existe une sorte d'anamorphose.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



En effet, en plaçant un miroir au centre de cette dernière, des choses bien étranges se révèlent un OVNI par exemple ou La Tête de la Bête !Est-ce un hasard ou s'agit-il d'un message adressé à de sagaces chercheurs ? Rien n'interdit de penser que la vraie réponse à l'énigme de Rennes le Château se trouve résumée par de savantes images.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
dan

avatar

Nombre de messages : 456
Age : 56
Localisation : haute-savoie
Date d'inscription : 03/12/2008

MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   Dim 1 Mar - 18:33

L'OVNI, qui apparaît par réflexion dans un miroir, sur la carte de Boudet, est peut-être lié aux curieux personnages sans visages qui figurent sur les vitraux de l'église de Bugarach, être lumineux géniteur de ce Rejeton Ardent qui brille dans son éclat d'or. De surcroît, il vogue sur un navire baptisé " Argeles " 1
La Sainte Coupe liée à l'initiation, dont la légende affirme qu'elle fut taillée dans l'émeraude tombée du front de Lucifer, l'archange Porteur de Lumière, Commandeur des Armées Célestes, sorte de Prométhée, déchu pour avoir apporté aux hommes le Feu de la Connaissance.
Mais ne soyons pas naïfs et posons-nous une autre question : et si Lucifer-Prométhée avait été le complice des Dieux et que le Feu qu'il prétendait avoir ravi lui avait été donné pour tromper et asservir la race humaine ?

Tout cet ensemble de faits et de réflexions est susceptible de nous inspirer une hypothèse. Hypothèse dérangeante...Imaginons un instant que tout le mystérieux secret de Rennes le Château réside autour d'un crash d'OVNI, et pas de n'importe quel vaisseau venu d'un autre espace, mais celui d'une entité nommée LUCIFER.


Cela expliquerait bien des romans de Jules Verne dans lesquels foisonnent des machines volantes ultra-perfectionnées. De " Robur le Conquérant " , au " Maître du Monde " , en passant par " Vingt Mille Lieues sous les Mers " et " l'Ile Mystérieuse " , l'écrivain a mis en scène un seul et même unique personnage voilé sous les traits d'un autre. Il s'agit à chaque fois d'une INTELLIGENCE hors du commun que l'on peut qualifier d'extraterrestre !

L'abbé Boudet semble nous avoir confié une clé de lecture, quand il écrit dans son sulfureux ouvrage :
" Où trouver le flambeau qui dissipera les Ténèbres ?
N'est-ce pas dans le langage que nos pères nous ont légué ? "

La chute d'un engin spatial au Bugarach expliquerait alors la teneur anormale de radioactivité que charrient les eaux de " LA FONTAINE SALEE " à certaines époques de l'année dans le village de Sougnaigne, au sud-ouest du Bugarach.

Dans un de ses récits : Les Mirifiques Aventures de Maître Antifer, Jules Verne évoque une chasse au trésor. Lorsque ses personnages se retrouvent au Castle d'Edimbourg, l'Arthur Seat qui ressemble à un LION COUCHE, lorsqu'on le regarde du côté de l'ouest. En anglais " Seat " est un siège et si ce dernier figure un lion couché, nous sommes assurément sur un lieu gardé, où il est périlleux de s'asseoir.
Astucieux jeu de mots pour ne pas dire " PERILLOS " , la commune sur laquelle on retrouve bien évidemment un " Pic Genièvre " !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
RENNES le CHATEAU et les BERGERS D'ARCADIE du peintre POUSSIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rennes le chateau
» l'affaire du Baulou, un autre Rennes le Chateau
» Les mystères de Rennes le Château
» QUESTION !!!
» Ressources pour activités et exercices de mathématiques inattendus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA QUETE DU DRAGON :: FORUM GENERAL :: SCIENCES et CONNAISSANCES UNIVERSELLES :: ENIGMES et MYSTERES-
Sauter vers: